I. Qu'est ce que l'ADN et pourquoi l'étudie t'on ?

L'ADN (acide désoxyribonucléique) constitue la molécule support de l'information génétique. On trouve l'ADN dans toutes les cellules vivantes. Pour l'oignon qui est un organisme vivant eucaryote, on le retrouve dans le noyau de ses cellules. L'ADN est formé de deux brins complémentaires enroulés en hélice. Il contient tous les gènes permettant aux organismes de les définir et de vivre.

ADN

L’intérêt de récupérer de l’ADN est que cela va permettre ensuite d'identifier et différencier les gènes des différentes espèces. On peut également s’en servir pour créer des OGMs. Les OGM servent à modifier les espèces pour les rendre plus résistantes et pour qu’elles s’adaptent à leur milieu de vie.  Elles servent aussi à créer des bactéries capables de produire des molécules essentielles pour certaines personnes qui n’en ont pas naturellement. Grace aux OGMs on peut les créer en grandes quantités. Les OGMs servent principalement à l’agriculture et au domaine pharmaceutique. Dans l’agriculture les OGMs servent donc à améliorer les rendements des cultures produites. L'ADN peut également servir de médicament pour certaines maladies : c'est la thérapie génique.

 

II. Protocole

Comment extraire l'ADN à partir d'une plante ?

Nous avons voulu extraire de l’ADN d’oignon mais le protocole serait le même avec un autre aliment comme la banane par exemple.

  • Pour commencer nous avons pris un petit morceau d’oignon pour le broyer le plus possible à l’aide d’un pilon et d’un mortier : le but est de casser toutes les cellules.
  • Nous avons ajouté 2 grammes de sel pour pouvoir extraire plus facilement l’ADN puis on a continué à broyer manuellement jusqu’à l’obtention d’une purée.
  • Nous avons ensuite ajouté de l'eau et du liquide vaisselle dont les fonctions détergentes vont permettre de casser les cellules chimiquement pour réussir à libérer l'ADN du noyau.
  • Une fois le tout mélangé, nous obtenons un liquide visqueux que nous avons ensuite filtré sur un papier filtre pour ne récupérer que le liquide dans une éprouvette. L'ADN est contenu dans la phase liquide.
  • Enfin nous avons ajouté 3 fois plus d'alcool (éthanol à 90%) froid que de volume de filtrat. Une "méduse" blanche se forme et remonte au fur et mesure à la surface : ce sont les filaments d'ADN.

III. Résultats

 

IMG_20161209_114915460

Résultat de la classe (de gauche à droite)
Marie/Clémence - Anouck/Léa - Lionel/Mathis/Elicia - Sacha/Quentin - Louann/Pauline

Toutes la classe a réussi à extraire l'ADN d'oignon. Les différences entre les groupes sont dues à la quantité d'oignons choisie au départ. La quantité de débris est fonction de la qualité de la filtration effectuée. Enfin, mieux on a broyé l'oignon, plus il y a d'ADN extrait.

ADN extrait

Zoom sur les résultats de Sacha et Quentin.